L’éthique

L’association agit dans le respect de la nature et avec le désir de transmettre aux générations futures un monde authentique et inspirant.

Les amis de Port-Cros ont de tout temps été plus intéressés par l’ETRE et par un mode de vie au contact de la nature, que par le PARAITRE et POSSEDER.

C’est grâce à Marceline Henry et à son amie Paule Desmarais que le domaine de l’île a pu être acheté en 1937 et sauvé des mains des spéculateurs.

Seules quelques rares familles sont aujourd’hui encore propriétaires de leur maison. Les forts ont été confiés par l’Etat, en concessions, à ceux qui en assurent l’entretien (administrations ou familles, sous forme de baux emphythéotiques).

La création du Parc National de Port-Cros, en 1963, a permis d’équilibrer les relations entre l’homme et la nature.

Les territoires de Port-Cros sont désormais sous l’autorité et la gestion du Parc National de Port-Cros et du Conservatoire du littoral.

Volontariat et Mécénat

L’association des amis de Port-Cros est indépendante et sans attache politique.

Elle ne peut agir que grâce au bénévolat et au volontariat, en partenariat avec la ville de Hyères et d’autres collectivités territoriales ou avec d’autres associations.

Le Parc National de Port-Cros est engagé dans d’importantes missions de réhabilitation du bâti historique et, à travers la charte, dans des actions de développement harmonieuses. Ses agents oeuvrent tous les jours de l’année pour la sauvegarde de la bio-diversité, le comptage des espèces, l’entretien des chemins.

Les habitants, aux côtés du PNPC, débroussaillent avec discernement, protègent l’île contre le feu, nettoient les plages, consolident les petits ponts … et accueillent les visiteurs.

L’AAPC aspire à rencontrer des entreprises ou des institutions dont les valeurs correspondraient aux siennes et qui s’engageraient à ses côtés dans des actions de mécénat.